Envers et contre tous

Chers amis,

 

Deux jours après la pose de la première pierre de l’abattoir de Megève, dossier défendu et financé par tous les élus du pays du Mont Blanc, La récente décision du Conseil municipal de rejeter le périmètre de la future communauté de communes a provoqué un tollé. Comment pouvait-il en être autrement après le récent éditorial du Maire, paru dans la Lettre de Megève, où elle exprimait avec véhémence que la commune ne sera pas la fourmi de la fable qui paye pour les cigales (les autres élus du PMB ont du apprécier cette qualification peu flatteuse de leur gestion communale). Cette décision qui ne devrait pas remettre en cause la mise en place de cette intercommunalité sera toutefois lourde de conséquences pour Megève qui prend désormais des allures d’un « village gaulois » de bande dessinée… à l’instar de feu le docteur Kieffer, ancien maire d’Amnéville (57) qui avait déclaré lors de ses derniers vœux à la population, sa volonté de faire de sa commune une principauté en déclarant : « Si l’Etat ne veut pas de nous, nous ne voulons pas de l’Etat ! »

 

La première conséquence de ce choix sera financière. A l’heure où les commerçants affichent un bel optimisme et expriment des souhaits en matière de dynamisation du commerce local, il est bon de rappeler que le Fond d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce (FISAC) est une compétence portée par le Syndicat Mixte du Pays du Mont Blanc. Or, que vont devenir les dossiers déposés par la commune de Megève ? Je doute fort que les élus du syndicat mixte se mobilisent avec la même énergie qu’ils l’ont fait pour l’abattoir et ce seront nos commerçants locaux qui en feront les frais !

 

La deuxième conséquence sera politique. Lorsque la future communauté de commune sera constituée, quelle sera la place réservée à notre commune et comment pèsera-t-elle dans les décisions de cette structure ? Je doute fort que le simple strapontin qui sera offert à Megève, lui permette de faire entendre sa voix !

 

La troisième conséquence sera institutionnelle. Le camouflet qui vient d’infliger le conseil municipal aux services de l’état, discrédite encore un peu plus notre commune et lui fait courir le risque d’un isolement supplémentaire en matière de sécurité, de santé publique, etc. On pourrait par exemple citer la future maison médicale qui sera éligible pour financer une partie de ses coûts de fonctionnement, au Fond d’Intervention pour la Qualité et la Coordination des Soins (FIQCS) mis en place par l’Assurance maladie. On pourrait également citer le devenir de la gendarmerie, etc.

 

Dans un article récemment paru dans le Dauphiné Libéré, François Picot, P-DG des Remontées mécaniques de l’Espace Jaillet a exprimé sa volonté de démissionner de ses fonctions. Il a qualifié d’irresponsables et irrespectueuses, les décisions prises par Megève à l’encontre de la SEM qu’il dirige. Irresponsabilité et irrespect sont décidément des mots à la mode à Megève !

 

Ce lundi 2 avril aura lieu un autre débat au Conseil municipal, aussi important que celui que je viens d’évoquer puisqu’il concerne le vote du budget 2012 de notre commune. J’y reviendrai dans les tous prochains jours et d’ici là, je reste votre très dévoué,

 

Denis Worms

Écrire commentaire

Commentaires: 7
  • #1

    2525 (samedi, 31 mars 2012 23:09)

    Pourriez-vous expliquer (sur le fond) pourquoi autant de membres du conseil municipal semblent préférer pour la communauté de communes se tourner vers le val d'arly plutôt que le pays du Mont-Blanc ?
    Lors du conseil municipal, il m'a semblé que SGJ et son 1er adjoint étaient favorables à la proposition de l'Etat. Quelle(s) commune(s) visent les déclarations de SGJ que vous dénoncez.
    Vu que les règles de fonctionnement et représentativité d'une communauté de communes sont assez cadrées, je ne vois pas comment la décision de Megève pourrait avoir les conséquences si négatives que vous décrivez.

    Concernant la SEM du Jaillet, quelles sont les décisions de Megeve qui sont en cause ?

    Merci de votre éclairage

  • #2

    lucky lucke (dimanche, 01 avril 2012 09:55)

    Dans les années 1980 : plus de 5000 Habitans
    Aujourd'huit 3600 .... OU sont les logements ?
    Alors pourquoi continuer de construire de plus en plus ?
    Respectons notre trés chére foncier

  • #3

    prioritemegeve (dimanche, 01 avril 2012 10:53)

    Bonjour 2525,

    D'une manière générale, je vous invite à poser vos questions directement aux intéressés qui eux seuls ont les réponses. Pour ce qui est du périmètre intercommunal, peut-être qu'un rattachement de Megève à une communauté de commune sur le val d'Arly lui aurait assuré une position dominante (un récent article paru dans le Messager évoquait d'ailleurs cette hypothèse...) Quant à la position du Maire et de son 1er adjoint, une écoute attentive du compte rendu audio de la séance du 19 mars 2012 et une lecture du compte rendu écrit de ce même conseil ne me font pas partager vos conclusions. Extrait du CR du conseil du 19 mars : "Monsieur Claude DUVILLARD rajoute que ce projet d’union avec le Val d’Arly a toujours été défendu par Madame le Maire cependant ces communes ont déjà fait le choix d’une autre communauté de communes."
    Je rajoute également que les communes, qu'elles soient du pays du Mont Blanc ou du Val d'Arly ont eu largement le temps de se concerter pour se regrouper en communauté de communes y compris à cheval sur plusieurs départements. Contrairement à ce qui a été indiqué en Conseil municipal, ce type de découpage est possible ; il existe déjà ailleurs en France : CdC de la Vallée de la Plaine (Meurthe et Moselle et Vosges), CdC de Redon (Ille et Vilaine, Loire Atlantique et Morbihan), CdC de Vic Montaner (Pyrénées Atlantiques et Hautes-Pyrénées), etc. Donc, si l'Etat a tracé un périmètre d'autorité, c'est justement faute d'un consensus.
    Pour ce qui est de la SEM du Jaillet, son président a indiqué dans la presse qu'il reviendrait sur les raisons de sa démission. Il répondra sans doute à vos interrogations.

    Bien à vous,
    Denis Worms

  • #4

    C. (dimanche, 01 avril 2012 19:06)

    3600 habitants à Megève aujourd'hui, non c'était le chiffre inavoué du dernier recensement En 2012, nous sommes environ 3000 (+- 100).Encore un effort et nous n'aurons plus rien à donner à la péréquation horizontale !

  • #5

    Jaille (lundi, 02 avril 2012 11:44)

    Lucky Luke : Je ne vois pas le rapport entre les commentaires sur le logement et l'article de Monsieur Worms sur la communauté de commune. Sur ce blog il existe un forum ou le sujet des hébergement existe. Ce serait plus judicieux d'y inscrire vos remarques, suggestions, souhaits etc

  • #6

    C; (lundi, 02 avril 2012 20:51)

    Pouvez-vous expliquer comment utiliser le forum ?

  • #7

    Jaille (mercredi, 11 avril 2012 09:20)

    Il faut d'abord s'inscrire en indiquant une adresse e-mail (qui reste anonyme). Puis lorsque vous allez dans le forum vous vous identifiez et vous pouvez répondre aux message ou en créer un.