Mieux vaut tard que jamais !

En 2008, après l’avoir faite restaurer, j’avais proposé d’installer l’ancienne télécabine de Rochebrune sur le rond-point de la RD 1212 situé au "Cruet". Loin de provoquer l’enthousiasme du Maire, cette idée avait été rejetée et la télécabine reléguée pendant 4 ans au-dessus de l’abattoir puis au service Montagne. Un temps, il fut même question de l’installer au sommet de Rochebrune et de la transformer en chambre d’hôtes…

Depuis aujourd’hui et par je ne sais quelle soudaine préoccupation du patrimoine local (car comme le dit si bien Claude Duvillard, il ne saurait s’agir d’une manœuvre électoraliste), cette télécabine trône exactement à l’emplacement auquel je la destinais ! Je me réjouis que mes idées soient reprises par la Mairie, même tardivement !

Bien à vous,

Denis Worms

Écrire commentaire

Commentaires: 15
  • #1

    raoul (lundi, 22 avril 2013 22:31)

    a quand le bardage de l'alpage de CHEVAN sur le rond-point du palais

  • #2

    c (mardi, 23 avril 2013 14:03)

    je cite un passage de la lettre de megève, dit par madame le maire
    nous élus avons le devoir de bien gérer l'argent public. je pense qu'elle a du oublié que le patrimoine mégevan est public aussi et ne s'échange pas à tord et à travers pour epancher la soif de réalisations en fin de mandat de certains élus qui souhaite re dorrer leur passage dans cette municipalité (je pens en particulier à chevan bien sur).

  • #3

    CV (mardi, 23 avril 2013 14:15)

    Très bel hommage à Charles Viard, un visionnaire dont on manque cruellement actuellement..........

  • #4

    c (mardi, 23 avril 2013 17:19)

    au fait la lettre de megeve numéro 16 est sortie,petit conseil personnel, à lire attentivement un jour de grand flegmme.
    bilan de cette lettre à mes yeux:
    une bonne leçon de morale, merci madame le maire avec ça vous allez rassembler encore plus de monde contre vous.

  • #5

    bb (mardi, 23 avril 2013 17:25)

    il semblerait d'après mes infos que le coût de la rénovation de la benne s'élevait à l'époque à 18 000 € ; cher pour un nettoyage et une peinture ! Qu'en pensez-vous Mr Worms ?

  • #6

    prioritemegeve (mardi, 23 avril 2013 20:02)

    @bb,
    Vos informations sont presque exactes puisque la rénovation complète de cette benne s’est élevée à 17.000 euros. A l’époque, les services techniques n’étaient pas en mesure de la réaliser en interne et c’est une entreprise de Sallanches qui s’en est chargé. Il a fallu tout d’abord redresser la carrosserie en aluminium qui était bosselée à plusieurs endroits puis sabler les parties ferreuses, poncer et repeindre le tout. Le marquage a lui aussi respecté cette restauration "à l'identique". Tous ces travaux ont nécessité un niveau élevé de savoir-faire, mais aussi pas mal d’heures de main d’œuvre.
    Je vous laisse juger si le prix de cette restauration était exagéré ou pas mais sachez qu’à elle seule, cette benne m’a valu pas mal d’anecdotes…
    Bien à vous,
    Denis Worms

  • #7

    MONO (mercredi, 24 avril 2013 22:29)

    Sur le site de la mairie, a la rubrique vente de biens communaux, on peut lire que L'ALPE FLEURIE est mis en vente. Cet ancien hotel et ce terrain situés a 100m au dessus du depart du téléphérique de ROCHEBRUNE ont été achetés(préemption) par la municipalité précédente, par rapport a leurs situation stratégique pour la pratique du ski. Et bien! la municipalité actuelle a décidé que ce n'etait pas important si la piste avait tres peu de largeur a cet endroit, si le départ du télésiège(débreyable dans le futur?) aurait bien besoins d'etre agrandit. Si on a besoins de terrains on le prendras aux propriétaires privés! comme pour le skis de fond!!!!!procés sans fin, opération commando au petit matin,de toutes façons les gens du conseil pensent qu'ils détiennent la vérité et que tout les raleurs(cet a dire le reste de la population)Se trompent!LE MONOPOLY continue

  • #8

    c (jeudi, 25 avril 2013 08:49)

    peut être que la mairie sur son site devrait insérer une rubrique, échange(s) de bien(s) communaux, comme ça peut être qu'il y aurait d'autre personnes qui voudraient échanger des terrains stratégique contre un alpage. Mais bon pour ça je pense que le cahier des charges est top secret.

  • #9

    m (vendredi, 26 avril 2013 14:03)

    Ca y est lettre n°16 lue...une fois de plus j ai adoré l'édito qui une fois n'est pas coutume nous fait une belle leçon de morale sur le "vivre ensemble".
    Peut être faudrait il suggérer à SGJ que pour se permettre de faire la morale il faut être irréprochable!!! Comment peux t on se permettre de parler de respect quand on est même pas capable de respecter des personnes lors d'un vote à bulletin "SECRET".
    En ce qui concerne "l'alpe fleurie" c'est un foutage de g***** de plus!!!

  • #10

    mémé (vendredi, 26 avril 2013 22:07)

    j'échange l'alpes fleurie contre alpage de chevan

  • #11

    Caton (samedi, 27 avril 2013 00:26)

    C'est drôle... mais je ne vois pas de fanatisme exacerbé dans votre candidature.........aurait-on SGJ pour trente ans??????????

  • #12

    c (samedi, 27 avril 2013 09:41)

    @caton c'est vrai que en ce qui concerne le fanatisme, SGJ à très bien réussi avec certain, pas beaucoup certe, mais relativement pour qu'elle reste en place, j'usqu'a la fin de son mandat,, je doit le reconnaitre que c'est une de ses principale qualité.....!

  • #13

    mono (samedi, 27 avril 2013 10:00)

    si SGJ est encore là dans 30 ans, ça lui ferait 95 ans, est ce bien raisonnable.

  • #14

    prioritemegeve (samedi, 27 avril 2013 10:33)

    @Caton, pour éviter 30 ans de SGJ, évitons la dispersion des listes ;-)
    Denis Worms

  • #15

    Profession de foi (samedi, 27 avril 2013 18:57)

    Je voterai pour qui cessera de nous faire croire que le tourisme est notre seul avenir, car il ne l'est plus et fera d'autres propositions concrètes.

    Je ne voterai pas pour un(e) "Mègevan(ne) de souche incapable", comme beaucoup sont encore prêts à le faire. par peur de je ne sais quoi.



Entre les lignes...

« Celui qui veut, trouve des moyens. Celui qui ne veut pas cherche des excuses ! » C’est enrichie de cet adage que la démocratie locale s’est exprimée lors du Conseil municipal qui s’est tenu lundi 25 mars, auquel j’ai assisté et sur lequel je voudrais revenir en introduction à ce billet.

J’ai tout d’abord remarqué un public aussi dense qu’inhabituel. Sans doute le projet d’échange de l’alpage de Chevan contre une parcelle de 3000m² en centre-ville n’y était-il pas étranger et d’ailleurs, la précieuse demi-heure « citoyenne » y a largement été consacrée. Sur ce dossier, Mme le Maire a précisé trois points qui appellent mes commentaires :

: Elle s’est étonnée que ce dossier ait « fuité » et que le débat fut porté sur « la place publique, le site « Priorité Megève » en l’occurrence. Or en réunion publique courant janvier, c’est elle-même qui a informé le public de la négociation en cours. Au cours de la demi-heure citoyenne, une conseillère municipale a également rappelé que ce projet était déjà connu lors du concours agricole qui a eu lieu en… septembre 2012 !

: Pour des raisons d’équilibre de valeur foncière et pour répondre aux besoins des manifestations hippiques organisées face au Palais des Sports (Jumping, Polo…) le Maire a indiqué que la parcelle convoitée par la commune ferait l’objet d’un classement UEQ au POS ou au futur PLU. Pour les non-initiés, UEQ signifie « Zone réservée aux activités de sports et de loisirs équestres », ce qui exclut apriori toute construction autre que celle dédiées aux activités équestres. Etonnant dès lors que le maire ait annoncé que cette parcelle pourrait accueillir, je la cite : « des équipements d’intérêt commun (parkings…).

: En réponse à la question d’une administrée, le Maire a précisé que cet échange, s’il avait lieu, permettrait à la commune de conserver tout ou partie de ses droits sur l’alpage. Clause de retour? Bail emphytéotique contre bail rural? Les hypothèses restent ouvertes et sans doute en saurons-nous un peu plus dans les prochains mois.

Au final, la vraie question relative à ce dossier « sensible » fut posée par Danièle Pont qui interrogea le Maire sur le projet de liaison avec le domaine skiable de l’Espace Diamant. Oui, Chevan serait situé sur le tracé de ce projet de liaison évoqué dans la « Lettre de Megève » et dont la lecture du dossier n’incite pas à l’optimisme. Cette question et la fin de saison hivernale m’amèneront à évoquer un peu plus loin, une autre question ultrasensible à Megève : l’économie liée aux sports d’hiver.

Mais avant de l’aborder, je voudrais souligner le caractère inamissible de la réponse qui a été faite à l’opposition lundi soir, clôturant de manière un peu abrupte le recours gracieux déposé par deux conseillers. Faire remarquer à deux conseillers fraichement installés le manque d’assiduité de leurs prédécesseurs est inélégant. Souligner l’absence de commentaires ou d’oppositions de ces mêmes conseillers lors de la délibération qu’ils ont contestée par la suite est tout aussi indélicat. Mais les sommets de grossièreté ont été atteints quand le premier adjoint a accusé les deux conseillers municipaux d’avoir une démarche électoraliste. A un an des élections municipales, l’opposition est au contraire plus que jamais dans son rôle et on ne peut tout de même pas la blâmer d’avoir des ambitions électorales ! Et que dire de l’annonce du Maire de minorer l’augmentation de la pression fiscale au prochain budget ? Cette annonce qui oblige les services municipaux à revoir leur copie entre le DOB et le vote du BP n’est-elle pas électoraliste ?

Pour en terminer avec ce conseil municipal, nous avons appris (46e minute du compte rendu audio) que deux magistrats de la Cour des Comptes s’étaient déplacés en mairie de Megève. Simple visite de courtoisie ?

 

La neige est tombée en abondance cet hiver et les vacanciers sont venus plus nombreux que les années précédentes. Megève est certes une destination en repli au niveau national mais en progression vis-à-vis de la clientèle étrangère. Nous sommes donc dans une phase délicate où il faut continuer à séduire et à fidéliser de nouveaux marchés, versatiles par nature. La réussite de ce pari marketing doit nous amener à proposer de nouvelles offres en matière de ski.

Avec l’équipe qui se constitue autour de moi, nous réfléchissons d’ores et déjà au futur profil de la station et déjà, des axes prioritaires se dégagent :

  • Créer un site dédié à la pratique d’un ski plus exigeant ou technique. Fort des offres de services et des savoir-faire que je connais dans le sport automobile, j’avais déjà évoqué cette piste dans un précédent billet. Il consisterait à offrir un espace encadré, sécurisé et ludique pour le ski de bosses, de descente ou le ski-cross. Chronométrages, vidéos en temps réel et possibilité d’interagir avec les réseaux sociaux, conseils techniques ou d’équipement, etc.
  • Développer des pratiques de ski nocturne : ski aux aurores, ski au clair de lune et faciliter auprès des professionnels de l’hôtellerie et du tourisme, l’exploitation de ce nouveau segment d’affaires.
  • Développer grâce à la dématérialisation des moyens de paiement (Internet) des forfaits adaptés aux horaires de chacun.
  • Faire de Megève auprès du public et des professionnels, une référence en faveur de l’aménagement et de l’entretien du domaine skiable. Organiser des portes ouvertes et des congrès liés à ces problématiques (damage, sécurité, neige de culture…).
  • Créer des pratiques et des offres de ski spécifiques ou packagées avec les autres offres de loisirs de la commune : personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap, seniors…
  • Créer des pratiques alternatives au ski (randonnées en traineau, parcours gourmets ou patrimoniaux…)

D’autres idées ou initiatives émergent. Elles sont animées d’une seule et unique volonté : offrir à la population permanente de notre station et à ses acteurs économiques, la possibilité de tirer le meilleur parti de la saison hivernale. Au-delà, cette politique vise à créer la confiance nécessaire – et croyez-moi j’y resterai très attentif – entre la commune et ses acteurs pour que Megève devienne à l’horizon 2020, une destination résidentielle 10 mois sur 12. Ce sera l’enjeu prioritaire du projet politique que notre équipe soumettra aux électeurs dans moins d’un an !

 

Bien amicalement,

Denis WORMS

Écrire commentaire

Commentaires: 44
  • #1

    fondeur (dimanche, 31 mars 2013 08:50)

    M. Worms, vos projets en faveur de l'économie "ski" sont intéressants mais je déplore qu'ils n'évoquent pas le ski nordique et un certain "point noir" que nous connaissons tous : le Culeron. La forme aurait-elle pour vous plus d'importance que "le fond" ?

  • #2

    Muffat (dimanche, 31 mars 2013 09:35)

    Merci Mr Worms de développer des stratégies pour le ski, hors extension de domaine, et ainsi préserver les derniers endroits naturels de Megève que sont le secteur du Leutaz - véry et le Planay.

  • #3

    prioritemegeve (lundi, 01 avril 2013 01:13)

    @fondeur : vous attirez mon attention sur une double problématique : la pratique du ski nordique à Megève et un contentieux entre la commune et des exploitants agricoles. Je vais donc vous répondre point par point.
    1° : Sauf erreur de ma part, le ski nordique reste peu ou insuffisamment représenté à Megève. Nous y avons pourtant un domaine skiable attractif, des associations représentatives dynamiques, la possibilité technique et logistique d'organiser des événements majeurs et des athlètes qui ont su porter les couleurs de notre communes sur les podiums internationaux (Cécile STORTI...) Croyez-bien que je ne sous-estime pas le potentiel du ski nordique à Megève ni dans sa dynamique économique locale D'ailleurs, d'autres stations hautes-savoyardes ont parfaitement intégré - et depuis des années - cette discipline dans leurs projets de développement et/ou de notoriété ; je pense en particulier au Grand-Bornand. Dans ce contexte, vous avez parfaitement raison d'attirer mon attention sur ce point et sans aucun doute, la future équipe municipale devra-t-elle tenir compte des attentes des "fondeurs".
    2° : Pour ce qui est du contentieux au Culleron, le Dauphiné libéré l’évoque dans son édition de ce dimanche 31 mars. Sans doute aurons-nous plus d’informations lors du prochain conseil municipal…
    Bien à vous,
    Denis Worms

  • #4

    Jaille (lundi, 01 avril 2013 19:29)

    Content de voir des propositions concrètes. En plus ces idées sont bonnes et concernent le ski ! On ne peut pas uniquement être dans la critique.

  • #5

    Négociateur (lundi, 01 avril 2013 21:13)

    Pour obtenir le passage de la piste de ski de fond,on pourrait proposer un échange avec le terrain du palais!.........mais non, le terrain du palais c'est pour faire un hotel,...non en fait un réstaurant, ...mais non, c'est pour un parking,...non plutot pour le polo!.....ect...ect...ect...

  • #6

    very (mardi, 02 avril 2013 02:52)

    Et un petit fil entre l'alpette et ban rouge? une refonte de la SEM en s'associant avec des pros? bien sûr en prenant des gants.........faut pas froisser!

  • #7

    C (mardi, 02 avril 2013 12:29)

    Je cite: pris sur les enregistrements sonore des demi heures citoyenne de deux conseils municipaux, à 2 mois d'intervalle:
    -le 25 fevrier 2013 " l'echange permetrait de récuperer du terrain constructible pour créer un restaurant pour l'hôtel"
    -le 25 mars 2013 un mois après: " l'échange permetrait de récuperer du terrain pour mettre dans le futur un parking souterrain ou mettre les camions, les gradins, pour des évenement.
    Mon bilan de ces demi heure citoyenne: madame le maire nous roule dans la farine, 2 mois, 2 projets bien different pour ce terrain, 2 échanges bien different pour cet alpage, cela m'interroge énorméement et j'ai l'impression d'être pris pour un guignol, j'attend veille de voir le prochain conseil pour avoir peut être encore un nouveau projet. comme le disait la jeune fille au conseil, un coup c'est blanc, un coup c'est noir, madame le maire la prochaine fois c'est quelle couleur s'il vous plait?

  • #8

    m (mardi, 02 avril 2013 21:32)

    Et encore mieux "c" a 10 min d intervalle au dernier conseil elle annonce qu il n y aura plus d echange que la commune restera proprietaire!!
    Donc OUI "c" je vous confirme au risque de vous decevoir qu elle nous prend pour des guignols!!
    Et pour la couleur j opterai pour "jaune" la couleur du cocu!! Car elle est en train de tous nous tromper!!

  • #9

    R.D (mercredi, 03 avril 2013 14:39)

    Attention , ce soir c'est le nouveau vote du conseil pour les 27 millions, le vote se fait à bulletin secret...donc, y aura-t-il des courageux ??????
    L'enjeu est de taille , n'oublions pas le SPA qui passe de 1.7 millions prévu à plus de 3 millions !!! alors si cela devait se confirmer,combien la restructuration du palais coûterait-elle en fin de compte ??????
    Bonne soirée et bon vote....
    PS:Pensez à nos portes monnaie .........merci

  • #10

    c (mercredi, 03 avril 2013 15:38)

    si le même pourcentage d'explosion du budget pour le palais des sports est le même que pour le SPA alors sa nous ferait 47.5 millions d'euros pour le palais,à l'horizon 2020, esperons qu'il yai des courageux!!!!!!!!!!
    PS bien daccord avec vous rd pensez aànos porte monnaie

  • #11

    Obrok (jeudi, 04 avril 2013 12:40)

    L'entreprise ROULLAND a commencé a creuser dans le centre du village. Nous aurons bientôt tout une nouvelle serie de pavés de grand luxe.

    Pendant ce temps, les voies communales sont de plus en plus pourries... et jamais refaites (et ce contrairement au promesses écrites de Cléopatre).

    La commune a de l'argent pour paver le village, mais pas pour refaire le goudron sur les voies communales desservant les électeurs..

    heureusement, l'argent n'est pas perdu pour tous...

  • #12

    Caton (vendredi, 05 avril 2013 07:02)

    Honte à vous pour la pitoyable pantalonnade que vous nous avez servie lors du vote à bulletin secret de ce mercredi noir. Après avoir du accepter ce principe de vote à la demande de l’opposition le maire a aussitôt dit ce qu’elle allait voter et a demandé à ses colistiers d’en faire autant. On a ainsi vu de nombreux membres de la majorité qui à chaque fois qu’ils glissaient leur bulletin dans l’urne dire clairement ce pourquoi ils avaient voté. Fouler aux pieds la légalité d’un vote à bulletin secret en bande organisée n’est pas digne, messieurs- dames.
    Dans un an vous aurez à contrôler la légalité d’un autre vote à bulletin secret. Qu’elle sera votre légitimité ? Après ce que vous venez de faire, pourrez vous sérieusement, dans vos beaux costumes du dimanche avec vos faux airs de béatifiables , exiger que nous passions par l’isoloir sous peine de nullité ? La seule question que chacun doit se poser dès maintenant est : êtes-vous « respectables » ?

  • #13

    Ancolie (vendredi, 05 avril 2013 10:45)

    Pour conforter les propos de Caton, une écoute de la bande audio du conseil municipal de mercredi soir est révélatrice. A 3h 43mn de ladite bande et le Maire ayant "oublié" de couper son micro, on l'entend distinctement demander à ses adjoints de dire à voix haute qu'ils votent "pour". Le procédé est pathétique et les habits de vertu républicaine dans lesquels le maire aime à se draper sont finalement des haillons !

  • #14

    c (vendredi, 05 avril 2013 17:45)

    ce qui c'est passé à 3 h43 est une honte, une insulte à la démocratie et à la liberté d'opinion. c'est écouerant et je félicite laurent ducreuet de s'être élever contre ça

  • #15

    Jaille (vendredi, 05 avril 2013 19:09)

    Je trouve vraiment dommage que les commentaires de ce billet parlent de tout sauf de ce qui est écrit dans ce billet et notamment les propositions concrètes qui sont faites et qui méritent sans aucun doute d'être débattues. Un conseil Monsieur Worms, pour votre prochain article ne vous creusez pas trop la tête car peut de monde semble lire vos propos. Je crois que si vous écriviez votre liste de courses certains ne s'en apercevraient même pas !

  • #16

    R.D (dimanche, 07 avril 2013 08:46)

    Les pratiques de ce conseil,sont plus que discutables , mais pourquoi se gêneraient-ils??? Tous les jours,nous avons de nouvelles preuves de corruption,de prise d’intérêts,d'abus de pouvoir et de mensonges pourtant qu'est-ce qui change? Rien....
    Les gens ne se sentent plus tellement concernés, mais ils oublis que le temps qui passe ne joue pas en notre faveur.....
    Si DIEU avait voulu que l'on soit des moutons,alors il nous aurait fait pousser de la laine sur le dos !!!......
    Jaille, bien-sûr que les propositions de M WORMS sont importantes, mais comment les mettre en pratique si la commune n'a plus rien ?
    C'est pour ça qu'il faut à mon avis essayer de limiter les dégâts, et les commentaires en font partie.

  • #17

    MONO (dimanche, 07 avril 2013 20:21)

    Sur la lettre de MEGEVE numéro 15 on trouve les chiffres de le SEM:208 saisonniers,40 permanents?(plutot 52,55,) les 14 dameuses .....,.. ect... enfin:les charges d'exploitation plus les charges de structure sont de 172 000 euros par jour pour 115 jours d'hiver, ce qui nous fait au total 19 780 000 euros. Le chiffre d'affaire moyen des remontées de megeve ces dernieres année est d'environ 18 millions d'euros. On voit ici qu'il y a un gros problème récurent avec notre SEM. rien n'a été fait depuis 2008 pour comprimer ces charges,AH! si on à embauché un nouveau directeur(tout en gardant l'ancien),en 2008 on à ouvert(pour célebrer la nouvelle monarchie) pour les piétons j'usqu'à début mai(une dizaine de passages par jours), on a fait des liaisons calèches!,.... et j'en passe...le plus gros problème des SEM (pas toutes)c'est souvent des élus qui n'y comprennent pas grand chose a la gestion d'un domaine skiable!,et qui essaient plus de faire plaisir a toute les catégories socio professionelle qu'a équilibrer un bilan

  • #18

    Le skieur (mardi, 09 avril 2013 18:30)

    @Mono: je vais vous donner un défit. Essayer d'être le patron de cette entreprise? Vous allez voir, je pense que ce n'est pas facile. Entre gérer le personnel, l'entretien des pistes, des installations, trouver des choses attractives pour la clientèle. Je dis chapeau...

  • #19

    simona (mercredi, 10 avril 2013 08:58)

    Réponse à skieur: on ne demande pas à un boulanger de poser du carrelage!
    Chacun son métier! Pourquoi la société s'obstine à mettre à des postes des personnes qui n'ont pas les compétences requises! En fait, les postes sont attribués par connaissance et copinages. Et puis surtout chacun fait ce qu'il lui plait sans demander l'avis de personne.

  • #20

    R.D (mercredi, 10 avril 2013 09:52)

    @ SKIEUR.
    Peut-être serait-il plus facile, si il y avait moins de décideurs,si vous voyez se que je veux dire....
    L’intérêt de l'entreprise doit passer avant l'intérêt personnel.....
    Malheureusement c'est le "MAL"qui ronge notre pays tout entier....
    Peut-être faudrait-il donner un salaire normal au directeur, et une fois l'entreprise sauvée , augmenter celui-ci ....il se sentirait un peu plus concerné !!!
    C'est marrant comme un ouvrier doit faire ses preuves avant d'être rémunéré à peu prés correctement,et que ce n'est pas le cas pour un directeur ou responsable.....

  • #21

    pam (mercredi, 10 avril 2013 21:46)

    et oui sait pareil pour tous les directeurs , dans n"impote quel corps de metier

  • #22

    c (jeudi, 11 avril 2013 07:11)

    @ skieur pourquoi lorsque l'on à ré embauché un directeur, on est allé chercher un informatitien, (je croit bien si je ne me trompe pas que monsieur brouchout était chez microsoft) qu'une personne ayant déjà de l'experience dans les remontée mécanique. par contre je ssuis daccord avec vous lorsque vous dites que c'est pas facile à gérer, mais bon ayant une experience au remonté je partage l'avis de mono, nos responsable de rm sot trop bridés par des élus qui n'y comprenne pas grand choses, et pire qui prenne souvent trop de décisions éléctoralistes pour ne pas trop froisser les électeurs.

  • #23

    MONO (jeudi, 11 avril 2013)

    @ Tous: pourquoi une société privée de remontées s'en sort mieux q'une société SEMipublique?????

  • #24

    MONO( rectificatif) (vendredi, 12 avril 2013 16:12)

    Le chiffre d'affaire annuel de la SEM de MEGEVE est au 30/04/2012 de 16 223 000 €(sources societe.com)

  • #25

    R.D (vendredi, 12 avril 2013 20:55)

    Peut-être et même certainement parce qu’il n'y a pas d'élu pour mettre son grain de sel!!!!!!
    Les intérêts de chacun ne sont pas les mêmes......

  • #26

    ligeon roland (lundi, 15 avril 2013)

    et pendant ce temps aucune décision de prise concernant le paturage de l'alpage de chevan pour cette été

  • #27

    R.D (mardi, 16 avril 2013 08:19)

    Alors, voilà la saison terminée et il semblerait que les revendications contre les mauvais choix de la municipalité aussi.....Attention le temps lui ne s’arrête pas et ne joue pas en la faveur de la commune, il faut plus que jamais se mobiliser pour "préparer un avenir durable......"

  • #28

    c (mardi, 16 avril 2013 11:48)

    ah oui l'avenir durable comme sur les camions de la commune, "mdr" comme dirait les jeunes

  • #29

    MONO (mardi, 16 avril 2013 21:42)

    Le 7 janvier 2011 sur megeve blog, very ecrivait:"salut les utopistes.....,je suis certaine qu'il ne se passera trictement rien, ni aux Lanchettes, ni a Rochefort, ni nulle part ailleurs".C'etait la bonne prediction!!!!!malheureusement!

  • #30

    Ancolie (mardi, 16 avril 2013 22:39)

    Je vous livre ci-dessous deux extraits du comte rendu écrit du dernier CM qui ne transcrivent absolument pas la réalité des propos échangés (écouter le compte rendu audio) mais qui sont assez révélateurs de la radicalisation du discours officiel de la mairie. Ces deux extraits sont issus de la délibération sur l'avant projet définitif du Palais des Sports.

    "Monsieur Laurent DUCRUET prend la parole pour apporter un soutien appuyé à Monsieur Lionel MELLA, souligner son courage et déplorer le sourire des conseillers autour de la table. Madame le Maire assume sa satisfaction à l'énoncé des excellents chiffres exposés par le directeur du Palais des Sports et aux arguments objectifs et détaillés développés pour ce bon projet. Elle prend à témoin Monsieur Lionel MELLA qui confirme qu'il n'y a pas eu d'irrespect à son encontre."

    "Monsieur Laurent DUCRUET exprime son hostilité et son dégoût physique de façon précise estimant que le vote a été influencé. Madame le Maire exprime son étonnement quant à l'attitude systématique de Monsieur Laurent DUCRUET de son positionner contre les délibérations proposées. Elle rappelle qu'il a été élu à un scrutin de liste, sur un projet de liste et qu’il s’est engagé sur un programme dans lequel figure la mise à niveau et l'évolution du Palais des Sports.
    Qu'il serait temps pour lui de prendre ses responsabilités, d’affirmer sa position et de quitter le groupe majoritaire. Monsieur Laurent DUCRUET répond que les comptes seraient réglés en mars 2014 et qu’il a toujours eu le courage de ses opinions."

  • #31

    R.D (mercredi, 17 avril 2013 08:18)

    Je comprends que l'on puisse s'engager avec une équipe sur des projets , et que l'on change d'avis lorsque les projets d'hier ne correspondent pas aux réalisations d’aujourd'hui !!!!!!
    Ce qui est vraiment désolant , c'est que d'autres élus pensent comme M.DUCRUET et qu'ils n'ont pas le courage de leur opinion !!!
    Non ils préfèrent aller dans le sens du vent et ne pas avoir à supporter les colères de SGJ et du 1er adjoint (n'ont-ils pas de glace chez eux???)......
    Toutes les personnes avec qui je discute , pensent que le projet du "PALAIS des MILLES et UNE NUITS !!!" est totalement irresponsable sur le fond et sur la forme.
    Enfin ouvrez les yeux , regardez un peu plus loin que les FRONTIERES de notre village....
    Prenez exemple sur les communes qui gèrent l'argent du contribuable comme si c'était leurs propres économies (et il y en a!!!!)........

  • #32

    c (mercredi, 17 avril 2013 08:41)

    et oui monsieur ligeon tout le monde sait qu'une saison d'alpage se prépare dès l'automne d'avant, sauf les élus de la commune de megève il faut croire, je craint fort qu'il n'y ai plus grand choses à espérer, à si changer d'équipe en 2014.

  • #33

    Savoyard (jeudi, 18 avril 2013 08:57)

    Cette equipe municipale ne mène aucun projet à son terme (sauf peut être le stationnement, et encore on se souvient des difficultés du lancement). Ni les projets d'hotels de luxe (dont la commune à tant besoin), ni les logemens sociaux (promesse electorale), ni la réfection des voies communales en mauvais état (quelle image pitoyable donnons nous aux visiteurs !!), ni l'assainissement des comptes (pourtant une évidence), bref, rien ne se passe et tout le monde brasse de l'air.

    Par contre, la police municipale parade dans des vehicules flambants neufs (il faut dire qu'ils sont de plus en plus nombreux chez les ASVP), on balance discrètement les centaines de petits sapins qui décoraient le village (que deviennent t'ils d'ailleurs ??), on se prépare a planter des milliers de fleurs partout, bref on fait dans le parâitre, mais on oublie le fond : Megeve est une destination touristique, Megeve a besoin de fonctionner un peu plus de 5 mois par an pour que les professionnels du tourisme soient rentables, Megeve a besoin d'accueillir de nouveaux habitants en proposant des logements à un prix raisonnable.

    Et en parlant de sapin.... quelqu'un pourrait avoir le courage de nous donner la provenance de celui qui a troné sur la place du village tout l'hiver..... Allez, faites un effort, tout le monde le sait... Le sapin n'est pas en plastique, mais on est pas loin de l'ABS... (comprenne qui pourra)

    Tiens, une autre suggestion : est si les élus faisaient comme nos "dirigeants" nationaux : une déclaration de patrimoine... ca serait.... édifiant.

    Courage, la fin est proche, on est déjà en phase terminale là, et le patient est inconscient...

  • #34

    prioritemegeve (jeudi, 18 avril 2013 16:00)

    @ Auber Jean-Pierre, Je vous remercie de vos encouragements et de votre soutien. Toutefois, je suis au regret de ne pas pouvoir valider votre commentaire qui pourrait être perçu comme diffamatoire par les personnes que vous mettez en cause.
    Bien à vous,
    Denis Worms

  • #35

    R.D (jeudi, 18 avril 2013 18:04)

    @ savoyard ,en parlant des parkings, je vous invite à aller voir les horodateurs ...
    leur implantation a été tellement rapide , que la dalle de béton sur laquelle ils ont été posé n'était pas "hors gel" résultats certains penchent dans le sens où ils vont tomber.....mais c'est pas grave , on refera (l'argent n'est pas chère à MEGEVE,surtout l'argent du contribuable) !!!!!!!
    En parlant d'argent , serait-il possible de savoir si l'OPEN de DANSE qui vient de se dérouler au palais des sports, est bénéficiaire ou au contraire coûte de l'argent à la commune?????
    Concernant la déclaration de patrimoine, je pense savoir pourquoi il valait mieux faire payer les parkings que d'augmenter les impôts locaux.......A qui profite le crime???

  • #36

    BB (jeudi, 18 avril 2013 19:01)

    Pour les horodateurs, laissons les tomber ! de toute façon quand on voit à quoi ils servent, comment la PM fait pendant la haute saison... ils ne verbalisent pas les non-payeurs,ni les stationnement interdits, ni gênants ! bref il n'y a que les parkings souterrains qui soient fiables, eh oui si les gens veulent en ressortir, ils faut qu'ils passent à la caisse. Bon ! quand je dis que la PM ne verbalise pas : c'est faux...ça dépend qui ,ben oui nous les Mégevans ont a le droit à toute leur attention !comme ça on est surtaxés X fois ...impôts locaux, fonciers pour certains, amendes... Mais c'est vrai il faut des sous pour les palais et autres inepties du genre !nous si on est pas contents on a qu'à partir, et les touristes ont le droit de revenir en toute séreinité, ils le savent bien d'ailleurs !

    @RD : même sans aller jusqu'à nous dévoiler leur patrimoine, à la riguerur on s'en fout, on ne va pas en hériter ! mais par pure solidarité Mégevanne, pourquoi ne baissent-ils pas leurs appointements comme l'a fait cette commune du Nord ! après tout ça aiderait à renflouer aussi les caisses de la municipalité, et on pourrait peut-être finir par desceller définitivement nos chers horodateurs !

    Allez bon courage à tous et à toutes !encore un an, le compte à rebours est commencé !

  • #37

    hl (vendredi, 19 avril 2013 17:46)

    Madame Marie-France ALLARD demande un vote à bulletin secret. Madame le Maire demande aux membres du conseil municipal s’ils souhaitent un vote à bulletin secret. Plus d’un tiers des membres y répondent favorablement. Conformément au règlement interne et au Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT), le vote se fera à bulletin secret.
    Plusieurs membres du conseil municipal souhaitent expliquer après le vote les raisons les ayant motivées pour soutenir ce projet de restructuration et d’extension du Palais des Sports. Monsieur David CERIOLI exprime son respect pour les personnes de l’opposition et les huit qui ont voté démocratiquement et qui n’ont pas souhaité donner leur avis.

    c'est extrait du "compte rendu" de la dernière séance démontre que le vote s'est bien fait à bulletin secret.......Y a de ces ragots des fois...

  • #38

    R.D (samedi, 20 avril 2013 08:01)

    Bien-sûr hl , et la marmotte met le chocolat dans le papier d'alu !!!!!!!

  • #39

    Ancolie (samedi, 20 avril 2013 08:53)

    @HL,
    Comment qualifiez-vous un maire qui, avant de procéder au vote à bulletin secret, fait des menaces à peine voilées envers celles et ceux qui seraient tentés de voter contre ce projet ? Elles ne figurent pas au compte rendu écrit, contrairement au compte rendu audio où on les entend distinctement. Tout le monde se souvient d'ailleurs que le maire avait déjà usé du même procédé lors du vote du budget primitif 2010…
    Comment qualifiez-vous un vote où le Maire intime l'ordre à ses adjoints de voter pour et de le dire à haute voix ? Là non plus, aucune mention de ce procédé dans le compte rendu écrit mais heureusement que la piste audio est de bonne qualité ! Alors quand on lit dans le compte rendu que "plusieurs conseillers municipaux souhaitent...", ça laisse rêveur !
    Il y a peut-être des ragots mais il y a aussi des vessies qu'on nous fait prendre pour des lanternes !
    Maintenant et pour en revenir au débat que M. Worms a ouvert avec son dernier billet, les études marketing réalisées à l'appui de la restructuration du Palais des Sports tiennent-elles compte de l'obsolescence programmée de notre activité ski ? Comment imaginer que la clientèle va croître dans les prochaines années sans plan de modernisation de notre domaine skiable ? La municipalité investit 27 millions (soit l’équivalent de l’encours actuel de la dette) dans un pôle d’activités censé être complémentaire au ski. Mais s’il n’y a plus de skieurs, on en fait quoi de notre magnifique outil ?

  • #40

    c (samedi, 20 avril 2013 11:58)

    pour ma par je croit que je vais conservrer les enregistement sonore, car peut être qu'il disparaitront pendant la débacle, car il ne fait aucun doute sur cette prochaine débacle comme le disait une personne auparavant le comp^te à rebours est en route.

  • #41

    jose bove (dimanche, 21 avril 2013 22:16)

    Je pense que la sem soit autonome et non pas sous perfusion de la commune...il y a un gros probleme de gestion interne(achat de 4*4,camion grue,pose des canons a neige a l helico...j en passe et des meilleurs.le staff pour diriger est beaucoup trop important:
    -un pdg
    -un dg
    -un directeur commercial
    -un directeur de site
    -deux directeurs techniques

    Que de responsables...

    Bonne reflexion.

  • #42

    contribuable (lundi, 22 avril 2013 08:45)

    pour confirmer les propos de josé bové il y a 8 ans à la sem une seule personne était à la fois directeur technique et chef d'exploitation d'une partie du domaine, quand cette personne est partie en retraite, il à fallu 3 personnes pour la remplacer:
    -un directeur technique
    -un chef d'exploitation
    -un adjoint au chef d'exploitation

  • #43

    amp (lundi, 22 avril 2013 13:52)

    Est-ce que la Pdg a aussi un salaire ?

  • #44

    prioritemegeve (lundi, 22 avril 2013 18:20)

    @ A. Fiocco : je n'ai pas validé dans l'immédiat votre commentaire car je le reproduirai in-extenso en introduction de mon prochain billet et en citant son auteur. En vous remerciant de votre patience,
    Denis Worms