Climat glacial au Conseil municipal

Bonjour à toutes et à tous,


Promis, juré : j'avais décidé de faire abstraction du dernier conseil et de consacrer ce billet à un sujet d'avenir. Mais il y a eu le conseil du lundi 30 janvier ; un climat délétère, un conseil comme tétanisé face au tandem Maire – DGS, des délibérations disons étonnantes et, au bout du chemin, la démission de François Fugier, conseiller municipal du groupe d'opposition, après mure réflexion de sa part.
Parmi les délibérations surprenantes, on peut citer la suppression pure et simple de la ZAC de la Cry afin de faciliter l'implantation de l'hôtel Four Seasons, une modification du Plan d’Occupation des Sols afin de faciliter l'implantation d'une résidence hôtelière de 160 chambres aux Veriaz ! Voilà deux délibérations qui pouvaient attendre l’arrivée imminente du Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou au moins pour les Vériaz, de connaître la viabilité du projet de centre équestre. On peut citer aussi l'abandon de marchés publics déjà signés (donc contre dédommagement de la commune), sur le calvaire et dans la zone piétonne, l'opacité du tableau des effectifs dénoncée par Danièle Pont et Pierre Poujade, qui a provoqué une réaction pour le moins violente et déplacée du DGS et qui suscite bien des interrogations, une augmentation du budget de Megève tourisme et bien d'autres choses que vous pouvez retrouver sur le site de la commune en écoutant le compte rendu audio.
Je pourrais développer encore et encore ces décisions et cette dérive autocratique de la gestion de la commune mais le budget 2012 va bientôt être voté et mon inquiétude est croissante. Je vais donc profiter de ce billet de transition pour revenir sur les nombreux commentaires, dont je ne vous remercierai jamais assez, de mon billet précédent.
Oui je crois beaucoup à l'implication des associations dans la vie de la commune. Oui je crois plus que jamais que la gestion est au cœur du débat et que, quelque soient mes souhaits personnels pour des sujets aussi importants que la gestion du ski au sens large ou des besoins en infrastructures de la commune, il faudra une réflexion collégiale et une approche financière raisonnée.
Non je n’interviendrai pas dans les débats de politique générale et les prochains scrutins de notre pays. Megève est au cœur de mes préoccupations et de toute façon, il faudra faire avec les élus en place dans 2 ans.
Oui je crois à un management à taille humaine. Il y a à Megève des compétences, une volonté farouche de bien faire et je ne vois pas au nom de quoi on pourrait s'en passer et privilégier l'apport d'éléments extérieurs. Ceux-ci sont indispensables seulement quand on ne trouve pas sur place les bonnes personnes. Voila, j'espère plus que jamais favoriser le débat entre nous.

 

Amitiés sincères,

Denis Worms.

Écrire commentaire

Commentaires: 24
  • #1

    Tess (mercredi, 08 février 2012 22:14)

    Je suis déçu par M Fugier. Après M Appertet qui n'a pas eu le courage d'être un élu de l'opposition, vous M Worms qui avez préféré être un opposant en dehors du conseil municipal et maintenant cette nouvelle démission... personne ne semble être capable de tenir tête directement à Mme le maire. Pour moi c'est trahir ceux qui ont voté pour vous. Désolé pour ce constat.

  • #2

    Ancolie (jeudi, 09 février 2012 07:54)

    Par expérience, je sais qu'il n'est pas facile pour un conseiller municipal de prendre ce genre de décision dans laquelle interviennent autant la remise en question de la confiance accordée par les électeurs, que des considérations d'ordre personnel et privé. Personnellement, je comprend la décision de M. Fugier et de Mme Perrin car pour tenir tête à un maire dont les dérives autocratiques sont chaque jour plus visibles, faut-il avoir des outils. Quant à M. Worms, il n'a pas eu à se poser la question me semble t-il, car "démissionné" par le maire au bout d'à peine 15 mois...
    Or et comme cela a déjà maintes fois été souligné par les démissionnaires, l'accès à l'information est inexistant (compte rendus de commissions inaccessibles), opaque (tableau des emplois) ou volontairement tronqué d'une partie de son contenu (rapport d'audit sur la régie des eaux). Ces points-là ne sont pas contestables : ils ont été régulièrement évoqués par François Fugier et par France Perrin, que ce soit en séance publique du conseil municipal, par voie de presse ou sur le blog Megève à Découvert. Comment voulez-vous dès lors contester des choix ou proposer des alternatives crédibles à ces choix si vous n'en connaissez pas toutes les données ? Comment voulez-vous conserver la confiance de vos électeurs en siégeant dans une assemblée dont le seul rôle que le maire lui accorde est de cautionner ses fantaisies ? Mme le maire ne s'est jamais cachée de déclarer en privé que ses colistiers sont au mieux des "amateurs pas toujours éclairés". De nombreux témoins peuvent le confirmer. Faut-il cautionner ce genre d'attitude pour conserver une confiance par ailleurs volatile ?
    Alors à mon tour, je pose une question : qu'attendent les autres conseillers ?

  • #3

    Hermance (jeudi, 09 février 2012 13:06)

    Tess, je vous signale que le maire d'une commune a tous les pouvoirs et peut décider seul contre tous, y compris contre l'avis de ses adjoints, d'où ces dérives autocratiques. Un conseiller municipal n'a aucun pouvoir sauf celui de voter.Autant dire que 4 élus d'opposition dans un conseil municipal ne peuvent que "ramer" pendant 6 ans. Les deux démissionnaires ont été remarquables, c'est la première fois que nous avons eu à Megève un groupe d'opposition digne de ce nom. Ils peuvent maintenant se consacrer plus librement à former une équipe pour les prochaines élections, ils ont fait leurs preuves et sont dignes de confiance.

    Si comme Mrs Worms vous aviez été largué, seriez-vous allé gentiment vous asseoir au fond de la classe ? J'en doute.

  • #4

    Tess (vendredi, 10 février 2012 07:02)

    Non démissionner n'est pas un signe de courage. Désolée. Il aurait été plus efficace de s'unir entre élus mécontents pour faire entendre la vois de l'opposition à l'occasion de tous les conseils municipaux.

  • #5

    infointox (vendredi, 10 février 2012 09:42)

    Sur ce blog on fait souvent allusion à l'endettement galopant de notre commune. Pourtant j'ai lu récemment dans un article du Dauphiné Libéré que "l'endettement de Megève était passé de 36 millions en 2008 à 26 millions actuellement". Où est la vérité ?

  • #6

    prioritemegeve (vendredi, 10 février 2012 13:09)

    Bonjour Infointox,

    En réponse à votre commentaire, voici les données chiffrées, telles qu'elles sont extraites du budget primitif 2011 de la commune de Megève :

    En 2008, le capital restant dû au titre des emprunts contractés par la mairie était de 34,4 millions d'euros (et non pas 36 millions). Il est passé en 2011, à 27,5 millions d'euros en 2011 (et non pas 26 millions). Or un certain nombre d'investissements engagés l'an passé ont à nouveau nécessité de recourir à l'emprunt dont les charges se répercuteront sur les prochains budgets : rénovation des bassins intérieurs du centre nautique, construction du Spa des Sports, etc.

    Les chiffres communiqués en 2011 ne tiennent pas compte non plus d'un emprunt contracté auprès de la caisse d'épargne en 2010 pour un montant de 2,4 millions d'euros.

    Nous ne savons pas non plus combien va coûter la renégociation de l'emprunt toxique, si renégociation il y a...

    Enfin, les projets annoncés ces derniers mois (restructuration du Palais des Sports, construction d'une halle de glisse...), s'ils se concrétisent, nécessiteront d'emprunter encore et encore !

    J'ajoute que l'ancienne municipalité avait vendu un bien communal (Les Loges Blanches) pour un montant de 4,5 millions d'euros dont le produit avait été placé sur un compte d'épargne et rapportait des intérêt chaque année à la commune. Or, en 2011, ce produit financier a bizarrement disparu du budget. Cela laisse supposer que l'argent de ce produit d'épargne a été réinjecté dans dans budget pour minimiser le recours à de nouveaux emprunts. Avantage de cette méthode, on réduit l'endettement grâce aux efforts de l'ancienne municipalité (tout en critiquant sévèrement ses dérives financières). Inconvénient, on perd une poire pour la soif.

    C'est la raison pour laquelle j'ai clairement indiqué qu'en 2014, la première tâche de l'équipe municipale élue, surtout si j'ai la responsabilité de la conduire, sera de procéder à un audit financier de la commune et d'en livrer toutes les conclusions aux administrés.

    Bien à vous,
    Denis Worms

  • #7

    morpho (dimanche, 12 février 2012 08:45)

    Jité excusez moi mais il faut sortir de notre village c'est une réalité planétaire ce que vous décrivez …vous voulez parlez du pétrole, de la syrie, de l’afrique, des peuples qui se meurent pour des histoires d'intérêts ... certains megevans se plaisent dans leur microcosme qu'ils regardent à la loupe...oups un emprunt toxique mais Megève s'en sort très bien aller voir à Marseille, oups le budget...mais une fois encore Megève s'en sort très bien... a tout vouloir critiquer personne ne regarde l'horizon... a vouloir faire leçon sur leçon on arrive à de grandes théories basées sur aucune réalité ni aucune pratique, juste des « moi je sais... »

  • #8

    Jité (dimanche, 12 février 2012 12:16)

    ?????
    Morpho : mettre dans un même sac la faim dans le monde, la crise de l'énergie et les emprunts toxiques d'une métropole dont le budget avoisine les 2 milliards d'euros, relève d'un sens commun assez récréatif pour un dimanche d'hiver. Au moins, j'en conclus que vous regardez la télévision !
    De là à penser que "Megève s'en sort très bien", il y a un pas que je ne franchirai pas avec vous par égard envers ma voisine qui fait des "ménages" pour survivre et qui dort dans une chambre dont la température est de 7° car elle n'a pas les moyens de se chauffer. Je ne le ferai pas non plus par égard envers mon fils qui vient de s'installer avec son amie et qui se rend chaque semaine aux Restos du Coeur car les dépenses de logement grèvent complètement le budget de ce jeune couple.
    Vous voyez, je ne suis pas dans la théorie moi ! Les difficultés des Mégevans, je les vis quotidiennement et de manière très pratique. Mais peut-être ne faut-il surtout pas parler de ces réalités ?

  • #9

    Simona (dimanche, 12 février 2012 15:26)

    1096,94€ salaire mensuel net. ça aussi c'est la réalité et à Megève, pas seulement à Marseille !
    Alors ok on critique, mais si la commune dépense inutilement, les contribuables devront encore payer. Morpho, vu que visiblement vous n'avez pas de soucis financier, donnez-nous vos coordonnées bancaires, cela nous facilitera le réglement de la taxe d'habitation et de la taxe foncière, merci d'avance.

  • #10

    prioritemegeve (dimanche, 12 février 2012 16:05)

    Bonjour,

    je rebondis sur les récents commentaires de Morpho et de Jité qui illustrent complètement l'espace d'échange et de dialogue constructif que j'ai voulu ouvrir sur "Priorité Megève". J'avoue que le dernier post de Jité m'a d'autant plus interpellé, qu'il met en avance une problématique bien réelle mais très peu évoquée : celle de la solidarité. Sachez Jité, que je serais ravi d'en discuter avec vous de vive voix !

    Mais je reviendrai très prochainement sur cette problématique sur laquelle les nombreux mégevans que je rencontre m'interpellent car hélas, les exemples cités par Jité ne sont pas exceptionnels dans notre beau village...

    Bien à vous
    Denis Worms

  • #11

    Pierre (mardi, 14 février 2012 10:01)

    C'est une réalité d'un côté il y a les dépenses démesurées et irréflèchies de Mme le maire et du DGS et de l'autre des gens qui se demandent comment ils vont payer leurs loyers.
    Le problème à megève comme partout en france les gens subissent ,critiquent mais ne font pas grand chose pour faire entendre leurs voix.
    C'est peut-être aussi pourquoi Mr Fugier et Mme Perrin ont demissionnés en effet aller "au casse pipe" et n'avoir aucun soutien des gens qui se plaignent par derrière c'est un peu décourageant!!!!!
    .

  • #12

    Pierre (mercredi, 15 février 2012 12:03)

    Le problème aussi de Megève c'est la prise de position d'un DGS à qui notre bon MAIRE donne un peu trop de pouvoir , il prend des décisions un peu trop politiques à mon goût, pourtant il n'est pas là pour ça , mais comme il n'est pas originaire de Megève et qu'il ne sera plus là dans deux ans,il n'a que faire de l'endettement de notre commune !!!!!

  • #13

    Solau (samedi, 18 février 2012 15:34)

    Je pense également que lorsque le technique prend le pas sur le politique nous allons droit dans le mur !!!

  • #14

    Hermance (samedi, 18 février 2012 19:48)

    La gestion de SGJ relève à la fois du fouillis, du secret,de l'a peu près, ... à quoi bon essayer de comprendre l'incompréhensible, parlons plutôt d'autres choses .Essayons d'imaginer les futurs possibles...

  • #15

    Pierre (dimanche, 19 février 2012 08:39)

    D'accord avec vous Hermance mais bâtir un futur avec quels moyens ??
    Ne croyez-vous pas que fermer constamment les yeux sur toutes ces dérives qu'elles soient au niveau communal ,régional et même national nous entraîne vers le même sort que connait actuellement la "GRECE"??
    Il faut réagir maintenant,n'y a-t-il aucune personne influente à MEGEVE qui puisse faire entendre raison à Mme le maire et remettre la commune dans le bon sens ??

  • #16

    Jité (dimanche, 19 février 2012)

    En réponse à PIerre et à Hermance, je crois qu'il est effectivement nécessaire d'élever le débat. La gestion pour le moins désastreuse des affaires communales conduite par SGJ et ses adjoints n'aura échappé à personne. J'étais d'ailleurs ce matin au Saint-Paul et les conversations que j'y ai entendues étaient savoureuses...
    Les articles et leurs commentaires publiés sur votre site Internet M. Worms ou sur le blog de l'opposition municipale sont suffisamment explicites quant cette gestion ! Qu'elle soit relayée par un fonctionnaire carrieriste est tout aussi vrai. Lui en vouloir serait malhonnête dans la mesure où il occupe un terrain laissé vierge par le pouvoir politique. Si le DGS prend ses aises, c'est parce qu'on les lui laisse, ne l'oublions pas !!!
    M. Worms et M. Fugier ont le mérite d'avoir ouvert un espace de débats et d'échanges pour justement construire l'avenir de Megève et pour repositionner l'engagement politique au sens noble du terme. Je crois savoir que M. Worms s'est clairement prononcé en faveur de quelques axes (lire à ce propos les archives de ce site). Quant à M. Fugier, je regrette vivement sa démission et j'espère qu'il aura l'occasion de continuer à s'exprimer prochainement sur ce site ou sur son blog.
    J'espère donc que nous serons nombreux désormais à échanger sur ce site, non pas pour disserter sur les erreurs passées ou en cours mais au contraire pour parler d'avenir !
    PS : M. Worms, nous nous rencontrerons un jour peut-être mais pour l'instant mes fonctions professionnelles me l'interdisent.

  • #17

    Hermance (dimanche, 19 février 2012 12:39)

    Moi j'aimerais savoir par exemple si oui ou non la mairie peut construire des logements pour résidents permanents aux salaires moyens et faibles. Concernant les logements sociaux des Combettes nous n'avons plus de nouvelle. Est-ce que les voisins ont le droit de s'y opposer, ne faut-il pas passer outre ? Si les mègevans veulent acheter leur logement type HLM, ce que beaucoup souhaitent, est-ce que la mairie peut faire en sorte qu'ils ne les revendent pas en résidence secondaire ? Est-il impossible à Megève de relever ce défit de faire cohabiter le luxe, et la simplicité, est-ce que les impôts des uns ne pourrait pas servir aux maintiens des autres ? Certainement qu'il faudra une gestion rigoureuse des deniers du contribuable. Qui aura enfin ce courage ?

  • #18

    Ancolie (dimanche, 19 février 2012 12:57)

    Hermance : oui, la mairie peut (et doit) construire des logements permanents en utilisant tous les ressors juridiques à sa disposition (et ils sont nombreux) notamment pour juguler la spéculation immobilière actuelle ou future. Oui : la mairie a les moyens de réguler l'acquisition à la propriété. Oui il est possible à Megève de faire cohabiter luxe et simplicité !
    Pour ce qui est de votre dernière question, ma réponse tient en deux mots : Denis WORMS !!!!

  • #19

    Nain (lundi, 20 février 2012 17:06)

    Ancolie votre enthousiasme envers Monsieur Worms fait plaisir à voir. Comme tout le monde vous ne connaissez rien de son futur programme rien de sa future équipe mais vous êtes déjà certain que c'est le meilleur ! C'est à mourir de rire !

  • #20

    Aimée (lundi, 20 février 2012 19:55)

    Mr le Nain, au moins quelque chose qui vous fait mourir de rire ... ce qui se passe en ce moment dans notre commune, donne plus envie de pleurer!
    Vous êtes très mal renseigné, beaucoup de personnes connaissent son futur programme et sa future équipe .... rencontrez Mr Worms, au lieu d'attendre les infos ou alors présentez-nous votre programme et votre liste!

  • #21

    Z (lundi, 20 février 2012 21:31)

    Mr Worms puisque votre programme existe, pourquoi ne pas en faire etat sur ce blog ? concretement que proposez vous pour (je cite) 'juguler la speculation immobiliere' et quels sont les 'leviers juridiques' les plus appropries selon vous ? merci

  • #22

    Nain (mardi, 21 février 2012 08:37)

    D'accord avec Z. Si ce programme existe qu'il soit dévoilé.
    Je n'ai rien contre Monsieur Worms et ne serait ni candidat ni sur une liste aux prochaines élections. Par contre avant de m'enthousiasmer pour quelqu'un j'attend du concret ... Il y avait aussi beaucoup d'enthousiasme derrière Mme Grosset-janin à l'époque. Un enthousiasme aveuglant. Ne répétons pas les erreurs.

  • #23

    Pierre (mardi, 21 février 2012 09:02)

    Pour répondre à Mr nain,il est évident que ce n'est pas une personne qui trouvera la solution aux problèmes de Megève mais une "équipe!"aidé par toutes les bonnes volontés du village à l'heure actuelle nous sommes dirigés par une espèce de "monarque" qui prend les décisions sans consulter les gens qui ont pourtant étés élus avec elle.
    Alors éffectivement nous pouvons rire de la situation, mais nous ferons dans deux ans comme la cigale de Mr lafontaine,nous pleurerons!!!!

  • #24

    hermance (mardi, 21 février 2012 12:18)

    Puisqu'il semble que le conseil municipal est dans l'impossibilité de travailler collectivement, ne pourrions-nous pas faire un groupe de personnes intéressées et motivées et réfléchir sur l'élaboration du prochain PLU par exemple.C'est le document idéal pour faire connaitre nos idées d'avenir,mais pas pour défendre chacun son bout de lard comme c'est le cas à l'enquête publique. Quelqu'un ? se sentirait-il meneur ou meneuse ?