Conseil municipal du 30 avril 2012

Bonjour à toutes et à tous,

 

Après un (petit) moment de silence je reprends la plume. En effet pendant la campagne électorale pour les Présidentielles j'ai choisi de ne pas interférer et de ne pas mélanger les genres. Je peux donc des à présent revenir sur le conseil de lundi dernier et ce qu'il faut en retenir.

 

Pendant la demi-heure citoyenne nous avons pu apprendre tour à tour que les loyers des logements communaux allaient augmenter pour les nouveaux arrivants d'un euro du mètre carré. Ce qui revient à augmenter par mois de 75€ pour un 75m², soit 900€ par an. C’est non négligeable dans le budget d'un couple avec enfants par exemple. Si l'on a bien compris que ce tarif s’appliquerait uniquement aux nouveaux locataires et que cela ne changeait rien pour les locataires actuels, qu’en sera-t-il lors du renouvellement de leur bail ? Nouveau ou ancien tarif ? Et quid aussi de la cohabitation des 2 tarifs ?

 

Nous avons aussi appris que la perte momentanée de la « MB Race » ne passait vraiment pas au sein de notre équipe dirigeante qui semble en rendre responsable l'intercommunalité. Rien à voir cependant avec les dernières réunions du SIVU du Jaillet où la tension était palpable entre Megève et ...les autres.

 

Le clocher se chargeant de nous rappeler l'heure on pouvait démarrer cette séance. Tout de suite on sut quel serait l'angle d'attaque de la prochaine campagne municipale de Madame le Maire: MOI MEGEVANE !!

 

Avec une spontanéité dont elle a le secret Madame le Maire nous rappela qu'elle connaissait sur le bout des doigts toute la généalogie Mégevane (ce dont personne ne doutait) et l'évolution des paroisses à travers les âges (ce dont on ne doutait pas davantage). Alors bien sûr je ne suis pas né à Megève et mon nom possède une consonance relativement peu savoyarde mais je crois que personne ne peut me contester mon amour de notre commune ni ma parfaite impartialité due à mon absence d'intérêts fonciers ou familiaux de quelque nature que ce soit à Megève.

 

On aborda ensuite le volet financier avec une communication de Madame le Maire sur l'emprunt toxique. Celui ci est gelé jusqu'en juin 2014 avec un taux un peu supérieur à 6% !!! Selon le Maire, ce report permettra à la commune d'économiser 80.0000 euros par an (Sic !!!) Selon moi (mais je peux me tromper) si l'on reporte une dette on ne l'économise pas, on la décale !!! Avec en prime une prolongation d'emprunt de 7 ans au taux fixe d'un peu plus de 5%... Et là, combien ça coute, comme dirait J.-P. Pernault ?

 

Nous avons eu également un retour sur l'enquête publique préalable à l’ouverture d'un centre équestre aux « Veriaz » avec cette logique implacable : "peu de réponses donc cela veut dire que la majorité silencieuse adhère au projet". Implacable je vous dis !

 

Le Conseil municipal procéda ensuite à un nouveau vote sur l'enquête pour l'implantation possible d'une zone hôtelière au Jaillet. Je vous en fais un rapide résumé. Trois investisseurs ont manifesté leur souhait d'implanter des hôtels sur une zone non hôtelière à ce jour. Cela implique pour le Conseil municipal de modifier le POS ou de l'inclure dans le PLU en gestation. Dans un élan généreux, la commune a souhaité participer financièrement à ce projet, à hauteur de 12000€ au motif d'avoir un droit de regard. Cher le droit de regard puisque c'est elle qui modifie le POS et donc par conséquent, dispose non seulement d'un droit de regard mais d'un point de passage obligé. Entre temps, un des investisseurs s'est désisté et la nature ayant horreur du vide, un autre a tout de suite pris sa place. Suite à une question de Mme Pont, Madame le Maire n'a pas pu ou pas voulu préciser les intentions de ce nouveau venu quant à la destination finale des biens à construire mais elle a précisé qu'elle serait « particulièrement vigilante.» Dont acte.

 

Je terminerai en apportant mon éclairage sur tel ou tel sujet dont j'ai eu à m'occuper lors de mon trop bref passage en tant qu'adjoint. Chaque fois que l'occasion se présentera, je réagirai dans mes billets. Je voudrais donc vous parler ici du compacteur d'ordures ménagères.

 

Lors du dernier conseil municipal, Madame le Maire a précisé que la commune allait prendre à sa charge la mise en place d'un compacteur à la déchetterie alors que le coût devait être assumé par l'intercommunalité car la déchetterie est intercommunale. Ce faisant, Megève passe ainsi pour une victime obligée de payer pour les autres.

 

Lors de ma prise de fonctions, le premier jour et à la première heure, le technicien bâtiment de l'époque attira mon attention sur les 2 compacteurs communaux situés dans un bâtiment contigu aux services techniques. Un seul fonctionnait encore mais surtout le bâtiment présentait une faiblesse structurelle et des risques d’effondrement. Ma première mesure fut donc de condamner l'accès au bâtiment la nuit, de le clôturer et de l'éclairer en permanence afin d'empêcher toute intrusion. Lors de la construction de la déchetterie un emplacement avait été prévu pour des compacteurs. Les services communaux avaient préparé une fiche technique sur ces nouveaux compacteurs à implanter. J'ai immédiatement communiqué cette fiche en bureau d'adjoints afin d’être autorisé à lancer l'appel d'offres. Madame le Maire me mit en garde contre une certaine forme de naïveté de ma part et douta de la justesse de cette note. J’ai donc fait réaliser une nouvelle étude comparative dont le résultat a conforté la première analyse. Madame le Maire a alors argué le refus de l'intercommunalité de prendre en charge une partie du coût d'achat de ces compacteurs. J'ai suggéré d'installer une balance afin de peser les camions et ainsi d'avoir la possibilité de facturer les dépôts aux communes non partenaires. Nouveau refus. Entre temps les services de propreté ont purement et simplement fermé le site et depuis maintenant 3 ans les ordures sont descendues à Cheddes. Je vous fais grâce de la surconsommation de gasoil, de l'usure du matériel roulant et du bilan carbone de cette opération.

 

Et voila qu’aujourd’hui, on décide à nouveau d'implanter ces compacteurs. Que de temps perdu !

 

Voila mon petit éclairage sur cet épisode de la vie de la commune.

 

Bien à vous,

Denis Worms

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    abirod (samedi, 19 mai 2012 18:24)

    Comment peut-on faire un bilan de la concertation sur les Vériaz alors que l'enquête publique est en cours ? Ou alors les dés sont-ils déjà jetés ? Dans ce cas, il faudrait le dire au commissaire enquêteur.
    Une pétition contre a tourné dans le voisinage proche de ce projet.

  • #2

    anonyme (dimanche, 27 mai 2012 07:09)

    Bonjour M WORM
    Vous savez peut-être qu'un syndicat sous l'étiquette CGT des employés de la commune de MEGEVE a vu le jour? premier syndicat depuis bien des années!!!.
    J'aimerais savoir se que vous en pensez?
    Merci

  • #3

    prioritemegeve (lundi, 28 mai 2012 14:36)

    Bonjour,

    Effectivement, un premier syndicat CGT s'est récemment structuré au sein des services communaux. Un second pourrait prochainement voir le jour. J'ajoute que plusieurs agents étaient jusqu'alors syndiqués, à titre individuel.
    Cette mobilisation assez nouvelle des personnels communaux est hélas le résultat de la casse sociale mise en oeuvre depuis un an et demi : réformes insuffisamment négociées, recrutements régaliens, mises à l'index de certains personnels, etc.
    La raison de cette mobilisation inédite à Megève est directement imputable à la gestion des affaires municipales par l'équipe en place. Après 3 ans d'immobilisme, se lancer dans une politique forcée voire forcenée de résultat devait inévitablement provoquer ces réactions. Que se passe-t-il aujourd'hui ? Le Maire prend des décisions, elle les évoque pour la forme en comité technique (instance strictement consultative) ou auprès de ses conseillers et se contente de relever un certain nombre d'observations dont elle ne tient généralement aucun compte.
    Je l'ai toujours dit et je le réaffirme, l'équipe municipale que je souhaite mettre en place pour le prochain mandat s'appuira sur une "feuille de route", un plan pluriannuel d'action et d'investissement. Au-delà des orientations politiques et stratégiques qui seront débattues et concertées en toute transparence, les instances représentatives du personnel seront clairement associés à ces objectifs. Par ailleurs, je proposerai la création d'un Comité Administratif Paritaire (CAP) qui traitera des questions individuelles liées à la carrière des agents communaux.
    En espérant avoir répondu à vos questions et bien à vous,
    Denis WORMS

  • #4

    rocky (mercredi, 20 juin 2012 22:34)

    Bonjour,
    que pensez-vous de la proposition de création d'une commune nouvelle proposer par madamme le maire . ( une fusion avec DEMI-QUARTIER ) Sans en avertir la commune de demi-quartier, juste une copie por infos ;
    merci de votre réponse

  • #5

    prioritemegeve (jeudi, 21 juin 2012 17:33)

    Bonsoir Rocky, je vous invite à lire l'actualité publiée en première page de mon site Internet, où je consacre un billet complet à cette initiative.
    Bien à vous,
    Denis Worms