Responsables, impliqués et vigilants !

Bonjour à toutes et à tous,

 

Petit à petit, les choses se mettent en place et plus que jamais Megève reste au centre des débats. L’heure est donc venue de faire un petit bilan de la campagne, des bonnes choses et des moins bonnes bien sûr. Il est réconfortant pour la démocratie locale, de voir que 3 listes rassemblant près de 90 personnes ont choisi de s’investir pour leur commune, quel que soit leur horizon et leurs sensibilités.

En ce qui concerne notre liste « Priorité Megève », la campagne est restée dans le périmètre du projet municipal que nous soumettions aux électeurs, dans la cohésion et dans la représentativité de l’équipe. Notre stratégie était de ne pas verser dans les polémiques stériles. Je pense que les Mégevans nous en sauront gré dans l’avenir.

Alors pourquoi n’avons-nous pas su convaincre une majorité d’électeurs ? Plusieurs raisons peuvent l’expliquer. Premièrement, le fait que pour certains Mégevans je ne suis pas né ici. C’était un écueil que nous connaissions et un choix totalement assumé par l’équipe. J’avais proposé en temps et en heure, la possibilité d’aller derrière afin de préserver le projet. Nous avons fait le choix tous ensemble de proposer une alternative et de montrer aux électeurs que c’était une équipe qui se présentait et pas un homme.

Le score réalisé au premier tour nous a montré que ce message a été compris mais peut-être pas suffisamment. Nous avons donc péché par manque de communication sur ce sujet. On m’a aussi souvent reproché le fait que je n’ai pas été assez présent sur le terrain pendant cette campagne. C’était là aussi un choix assumé pour laisser aux Mégevans la possibilité de s’approprier l’équipe et le programme. C’était une erreur et je la reconnais aujourd’hui.

Nous avons une équipe qui a beaucoup travaillé sur le projet proposé. Chacun avait à cœur de montrer le travail réalisé et le fait que nous avions un vrai programme construit pour Megève. Sans doute en avons-nous trop fait et peut être avons-nous fait peur par l’ampleur déployée. On n’arrête pas brutalement un TGV lancé à pleine vitesse, pour reprendre une expression populaire. On doit commencer à ralentir avant de freiner. Cette leçon me servira dans l’avenir…

Nous avons aussi sous-estimé les moyens d’information que possédait le Maire sortant et nous n’avons pas su aller chercher les 200 personnes qui nous auraient permis d’être en tête à l’issue du premier tour, notamment chez les résidents secondaires nouvellement inscrits sur les listes électorales.

Les points positifs maintenant. Nous sommes très fiers du résultat du premier tour et de l’adhésion du monde agricole vis à vis de notre liste. C’est pourquoi je tiens personnellement à remercier Marie-Christine ANSANAY, Gaby BLANCHET et Adrien PERINET pour leur implication et la confiance qu’ils m’ont témoignée. Je tiens aussi à chaleureusement remercier les membres de l’équipe qui ont su aller chacun dans leur quartier présenter ce projet qui nous tenait tellement tenu à cœur. Je ne vais pas tous les citer car il s’agit de l’ensemble de l’équipe et ils sont à jamais dans mon cœur.

Il est toujours difficile de maintenir la cohésion dans un groupe de 27 personnes et si quelques-uns ont manifesté après les élections leur déception au vu du résultat, ils ont su attendre la proclamation des résultats. C’est aussi de leur part une preuve d’intelligence.

Nous sommes désormais deux conseillers municipaux de la liste « Priorité Megève » à siéger au conseil. Nous aurons à cœur d’aider à donner un nouveau souffle à Megève, dans la mesure de nos moyens, à condition bien sûr que l’on nous en face la demande et en restant vigilants quant à la suite des événements. Nous aurons à cœur de tenir informé l’ensemble des Mégevans de nos actions et de nos prises de position.

Le site « Priorité Megève » va donc continuer à vivre et bien sûr à évoluer. Je continuerai de twitter en direct du Conseil municipal et de rendre compte des travaux des commissions auxquelles je participe.

Quant à l’avenir de Megève, il est bien sûr trop tôt pour l’évoquer. Laissons le temps au temps…

 

Amitiés sincères,

Arvi a tous,

Denis WORMS

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0